Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 15 décembre 2008

petite devinette

pour bien commencer la semaine, quelques petites devinettes ,des blagues, de c'est pour rire !


de.jpg


de1.jpg


de2.jpg


de5.jpg

samedi, 06 décembre 2008

petites devinettes !

1.jpg


2.jpg


3.jpg


4.jpg


5.jpg


6.jpg


bonne journée !!!

mardi, 25 novembre 2008

photo roman

photo roman 9.jpg

lundi, 17 novembre 2008

elle est bien bonne

Je me rappelle la première fois avec un condom, j'avais à peu près 16 ans.
Je suis allé à la pharmacie acheté une boîte.
Il y avait cette belle jeune assistante derrière le comptoir et elle pouvait voir que c'était la première fois que j'achetais des condoms.
Elle m'a donné un emballage et m'a demandé si je savais comment l'utiliser.
J'ai été honnête et je lui ai dit: "Non pas vraiment, c'est la première fois".
Elle a ouvert un sachet, en a sorti un et l'a enfilé sur son pouce.
Elle m'a dit de toujours m'assurer qu'il était bien en place.
Je devais avoir l'air confus.
Elle a jeté un coup d'œil autour pour s'assurer qu'il n'y avait personne.
"Un instant" dit-elle en allant barrer la porte.

Elle me prit la main, et me conduit à l'arrière.
Elle a déboutonné sa blouse et l'a retirée.
Elle a détaché puis enlevé son soutien-gorge.
"Est-ce que je t'excite ?" a t-elle demandé.
Je n'ai pu que faire oui d'un signe de tête.

Elle m'a dit que c'était le temps de mettre le condom. Pendant que je m'éxécutais, elle a retiré sa jupe, son slip et s'est étendue sur le bureau.
"Vas-y, on n'a pas beaucoup de temps" qu'elle me dit.
Alors je suis monté sur elle.
C'était si bon que malheureusement je n'ai pu me retenir très longtemps.

Elle m'a regardé un peu déçue.

"Avais-tu bien mis ton condom au moins ?" demanda-t-elle.

"Certainement", lui dis-je avec assurance en lui montrant mon pouce.

Elle a perdu connaissance.


bien évidement ce n'est pas autobiographique, mais ça vous le saviez déja !
Bonne journée !




mercredi, 12 novembre 2008

petites blagues

Avec toute la nouvelle technologie concernant la fertilité, une femme de 75 ans a donné naissance à un bébé ..

À sa sortie de l'hôpital, ses amies vinrent la visiter à la maison. Et tout naturellement lui demandent : ''Pouvons-nous voir le bébé ?''
- "Pas tout de suite" dit-elle. Je dois d'abord faire du café et on causera un peu d'accord ?'


Trente minutes plus tard, quelqu'un lui demanda encore : "Pouvons-nous voir le bébé maintenant ?"
- "Pas encore", dit la mère.
Quelques minutes plus tard ils demandèrent avec impatience : "Bon, quand pourrons-nous enfin voir le bébé ?"
- "Quand il pleurera" dit-elle.
- "Quand il pleurera ?... Mais pourquoi devons-nous attendre qu'il pleure ?"


- "Parce que je ne me rappelle pas où je l'ai mis .."


L'institutrice demande aux élèves ce que font leurs parents dans la vie.

Tout le monde répond avec les métiers classiques : pompier, ingénieur, prof, médecin...

sauf le petit Lucas.

L'institutrice demande alors à Lucas !
'Bah alors, il fait quoi ton papa dans la vie ?'. Le petit Lucas répond :
'Il est danseur exotique dans un gay bar, il se déshabille devant des homosexuels

et des hommes mettent des billets dans ses sous-vêtements.

S'ils paient bien, il va à l'hôtel avec eux et il couche avec pour de l'argent'.

Choquée, l'institutrice demande :
'Vraiment ?'
'Non répond Lucas, il est entraineur de l'équipe de France de foot, mais j'avais trop honte'.



Crise des subprimes :

Alors voilà, Mme Ginette a une buvette à Bertincourt, dans le Pas de Calais. Pour augmenter ses ventes, elle décide de faire crédit à ses fidèles clients, tous alcooliques, presque tous au chômage de longue durée. Vu qu'elle vend à crédit, Mme Ginette voit augmenter sa fréquentation et, en plus, peut augmenter un peu les prix de base du "calva" et du ballon de rouge.
Le jeune et dynamique directeur de l'agence bancaire locale, quant à lui, pense que les "ardoises" du troquet constituent, après tout, des actifs recouvrable et commence à faire crédit à Mme Ginette, ayant les dettes des ivrognes comme garantie.

Au siège de la banque, des traders avisés transforment ces actifs recouvrables en CDO, CMO, SICAV, SAMU, OVNI, SOS et autres sigles financiers que nul n'est capable de comprendre.
Ces instruments financiers servent ensuite de levier au marché actionnaire et conduisent, au NYSE, à la City de Londres, aux Bourses de Francfort et de Paris, etc., à des opérations de dérivés dont les garanties sont totalement inconnues de tous (c.à.d. les ardoises des ivrognes de Mme Ginette).
Ces "dérivés" sont alors négociés pendant des années comme s'il s'agissait de titres très solides et sérieux sur les marchés financiers de 80 pays.

Jusqu'au jour où quelqu'un se rend compte que les alcoolos du troquet de Bertincourt n'ont pas un rond pour payer leurs dettes.

La buvette de Mme Ginette fait faillite.

Et le monde entier l'a dans le cul !

mercredi, 05 novembre 2008

des blagounettes

Dans une maternité, une infirmière dit à une jeune mère :

- Votre bébé est un vrai petit ange. Une fois couché, il ne bouge plus !

La jeune mère répond : Le vrai portrait de son père !





Une femme téléphone à son mari et lui dit :

- J'ai passé 2 semaines dans une clinique d'amaigrissement et j'ai fondu de moitié.

Il lui répond : -Restes- y encore 2 semaines !



Un monsieur est à l'hôpital avec la tête enveloppée d'un solide pansement. L'infirmière lui dit :

- Mon pauvre monsieur, votre femme doit vous manquer...

L'homme répond :-D'habitude oui, mais cette fois-ci, elle m'a eu

26-i17.jpg

Une femme se promenait et rencontre un prêtre.

Bonjour Madame, je vous ai mariée il y a deux ans ?

Oui Monsieur le curé.

Avez-vous des enfants ?

Non ! Monsieur le curé. Nous essayons en vain d'en avoir depuis notre mariage.

Le curé répond :

-Je vais à Rome la semaine prochaine, je vais allumer un lampion pour vous.

Huit ans plus tard, elle croise de nouveau le curé devenu évêque maintenant.

-Comment allez-vous ? lui demande t-il.

-Très bien.

-Avez-vous des enfants ?

-J'ai 3 paires de jumeaux et 4 filles en plus, soit un total de 10 enfants.

-Ah oui !?!?! Et comment va votre mari ?

-Très bien. Il est en voyage. Il est parti à Rome éteindre votre putain de cierge.


samedi, 01 novembre 2008

les blagues du samedi

quelques blagounettes que m'ont gentillement envoyés des blogonotes. Merci Trinity


Le mari :

- Chaque matin quand je me rase, j'ai l' impression de rajeunir de 10 ans.

Sa femme lui répond :

-Tu devrais te raser avant de te coucher !

zebra.jpg


Après 2 mois de thérapie, mon psychiatre m'a dit quelque chose qui m'a donné envie de pleurer :

- I'm sorry, I don't speak French !



Le père : Trouvez-vous que mon fils me ressemble ?

L'ami : Oui, mais ce n'est pas grave, l'essentiel est qu'il soit en bonne santé.



Le mariage est comme un mirage dans le désert : palais, cocotiers, chameaux. Soudain tout disparait,et il ne reste plus que le chameau.

bon samedi !

jeudi, 16 octobre 2008

pour rire !

et oui je suis toujours là !
en panne de connection mais ça revient peu à peu
une petite devinette envoyé par Trinity !
toujours aussi drole !!!



Alors là, le niveau est élevé :
Une femme prend son bain avec son chien.
Le chien pète, la femme meurt noyée.
Quelle est la race du chien ??







.











.






.
Le pé kinois !!

jeudi, 28 août 2008

la drague

Lui : Salut ! On est pas sorti ensemble déjà une fois, ou deux ?
Elle : C'est possible... mais juste une fois... je ne fais jamais deux fois la même erreur.

Lui : Je suis photographe, et je cherchais justement un visage comme le vôtre!
Elle : Je suis chirurgien esthétique et moi aussi, je cherchais justement un visage comme le vôtre !


Lui : M'accorderiez-vous le plaisir de cette danse ?
Elle : Non merci, j'aimerais avoir du plaisir aussi !

Lui : Comment avez-vous fait pour être si belle ?
Elle : On a dû me donner votre part !

Lui : Est-ce que vous sortiriez avec moi samedi prochain ?
Elle : Désolée, j'ai prévu d'avoir une migraine ce weekend !

Lui : Votre visage doit faire tourner quelques têtes !
Elle : Et le votre doit retourner quelques estomacs !


Lui : Si je vous voyais nue, je mourrais heureux.
Elle : Si je vous voyais nu, je mourrais de rire.

Lui : Où étiez-vous durant toute ma vie ?
Elle : Où je serai certainement pour le reste de vos jours : dans vos rêves.


à suivre ...

jeudi, 21 août 2008

blagues

deux petites blagounettes pour bien commencer la journée.

Un couple de personnes âgées se rend à l'église un dimanche matin
En plein milieu de la messe la femme se penche vers son époux et lui dit :
'Je viens juste de laisser échapper un pet discret. Que dois-je faire ?
Son mari se penche vers elle et lui répond:
'Pour le moment rien, mais dès qu'on rentre à la maison je mettrai une nouvelle pile dans ton appareil auditif.'



C'est une maîtresse d'école en Angleterre qui demande aux enfants de se présenter.
- John, qu'est ce que qu'elle fait ta maman ?
- Ma maman, elle est puéricultrice.
- Très bien. Et toi, William, que fait ta maman ?
- Ma maman, elle est morte.
- Oh, pardon, William, mais je... je voulais dire, que faisait-elle avant ?
- Avant, elle faisait AAR...ARHHH ARGGHH.