Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 18 juin 2009

blagounette

Ne jamais sous-estimer une femme
Il était une fois un homme très pingre qui avait travaillé toute sa vie  et épargné son argent.. Il aimait l'argent plus que tout
et juste avant de mourir, il dit à sa femme : « Lorsque je mourrai, je veux que tu mettes tout mon argent dans le cercueil avec moi,
ce sera pour ma vie après la mort »

 Bien à contrecœur, sa femme lui fit le serment de mettre tout son argentdans le cercueil avec lui.
 Peu de temps après, il mourut...

Au cimetière, il était étendu dans son cercueil entouré de quelques amis, membres de sa famille et de son épouse toute de noir vêtue.

 Comme la cérémonie se terminait et juste avant que le cercueil soit refermé et porté en terre, l'épouse dit: 'Attendez une minute'.
Elle prit alors une boîte qu'elle déposa dans le cercueil avec son époux.

 Les préposés firent alors descendre le cercueil dans la fosse.

 Un ami lui dit alors: 'Écoute bien, j'espère que tu as été assez intelligente pour ne pas mettre tout son argent dans le cercueil avec lui
 comme il te l'avait demandé ?'

 L'épouse dit alors: 'Bien sûr que je suis une bonne chrétienne et je ne puis revenir sur la parole faite à un mourant de mettre son argent
 avec lui dans le cercueil', et elle ajouta :
'Je lui ai fait un CHEQUE'

samedi, 13 juin 2009

blagounette

Histoire Vraie...
 
Comment appeler la police quand vous êtes vieux et que vous n' êtes plus très mobile...
Georges PHILLIPS, un Américain d' un certain âge vivant à VANCOUVER au Canada allait se coucher quand sa femme lui dit qu' il avait laissé la lumière dans l' abri de jardin qu' elle pouvait voir depuis la fenêtre de la chambre. Georges ouvrit la porte arrière pour éteindre, mais il vit qu' il y avait des personnes dans l' abri en train de voler du matériel.
Il appela la police qui lui demanda : "quelqu'un s' est-il introduit chez vous ?" il répondit  "non, mais des gens sont en train de me voler après s' être introduits dans ma cabane de jardin "
La police répondit: "toutes nos patrouilles sont occupées il faut vous enfermer , et un officier passera dès qu' il sera libre.
Georges dit " O.K " puis il raccrocha, et attendit 30 secondes et rappela la police.
Bonjour, je viens de vous appeler pour des voleurs dans mon abri de jardin... Ne vous inquiétez plus à ce propos... je les ai tués " Puis il raccrocha.
Dans les cinq minutes 6 voitures de police une équipe de tireurs un hélicoptère deux camions de pompiers une ambulance et le samu local se présentèrent devant son domicile, et les voleurs furent pris en flagrant délit.
Un policier lui dit " je croyais que vous les aviez tués..."
Georges répondit " Je croyais que vous m' aviez dit que vous n' aviez personne de disponible ..."
 
          Histoire vraie...                    
 Moralité : il ne faut pas Emmerder les Vieux.
merci Miriel !

mercredi, 10 juin 2009

blague du net

  Une leçon d'économie qui circule sur Internet.

 
Ça se passe dans un village qui vit du tourisme, sauf qu'à cause de la
crise il n'y a plus de touristes. Tout le monde emprunte à tout le monde
pour survivre.

 Plusieurs mois passent, misérables. Arrive enfin un touriste qui prend une
chambre. Il la paie avec un billet de 100$.
Le touriste n'est pas plutôt monté à sa chambre que l'hôtelier court porter
le billet chez le boucher, à qui il doit justement cent dollars.  Le boucher
va aussitôt porter le même billet au paysan qui l'approvisionne en viande.
Le paysan, à son tour, se dépêche d'aller payer sa dette à la pute à
laquelle il doit quelques passes. La pute boucle la boucle en se rendant à
l'hôtel pour rembourser l'hôtelier qu'elle ne payait plus quand elle prenait
une chambre à l'heure.  Comme elle dépose le billet de 100$ sur le comptoir,
le touriste, qui venait dire à l'hôtelier qu'il n'aimait pas sa chambre et
n'en voulait plus, ramasse son billet et disparaît.
 Rien n'a été dépensé, ni gagné, ni perdu. N'empêche que plus personne dans
le village n'a de dettes.
 N'est-ce pas ainsi qu'on est en train de résoudre la crise mondiale ?

jeudi, 14 mai 2009

blagounette

Une vieille dame dit à son mari : 

 - Chéri, j'ai lu dans un magazine qu'il existait maintenant une pilule appelée viagra pour revigorer ta zigounette depuis pas mal de temps inutilisable et j'aimerais bien retrouver mes sensations d'antan comme quand on était jeune. 
Le vieux monsieur en achète, en prend 2/3 et comme l'engin monte sec,  il appelle sa femme : 
- Germaine viens vite! 
Alors mémé accourt,  voit l'engin bien dressé et commence à être excitée. Mais dès qu'elle entre dans la pièce, l'érection du vieux monsieur retombe et celui ci dit à sa femme:

 
- Tu vois Germaine, même drogué il t'a reconnu !!!!

ps: merci Gabi 

lundi, 11 mai 2009

le fils de Sarko

une blagounette de la part d'une copine qui n'a pas de blog, EVE, mais qui est une fidèle lectrice !!!! 

 

Sarkozy visite une maternité pour faire sa propagande. 
Dans la première chambre, une jeune maman est aux anges : 
C'est le plus beau bébé du monde !' 
Dans la seconde chambre, idem... 'C'est le plus beau bébé du monde 
Mais dans la troisième, une jeune maman pleure à chaudes larmes. 
Sarko lui demande ce qui lui arrive. 
C'est mon bébé, répond-elle'. 
Qu'est-ce qu'il a votre bébé, il est malade ?' 
Mais non ! Il est en pleine forme : il a même déjà les dents qui poussent !' 
Mais alors ? Pourquoi pleurez-vous ?' 
Parce que mon bébé, il vous ressemble !

Alors, Sarkozy s'approche du landeau, regarde le bébé, et dit : 
Mais c'est vrai qu'il me ressemble... peut-être sommes-nous de la  même famille ? 
Comment vous appellez-vous ?' 
Marie DUPONT'. 
Ah ben non... Il n'y a pas de DUPONT dans la famille Sarkozy de Nagy-Bocsa'... 
mais il y a bien une ressemblance, c'est curieux... je me demande d'où ça vient.' 
Moi je sais, d'où ça vient !', dit la jeune maman en redoublant ses sanglots. 
C'est mon mari ! Il est délégué syndical'.

Oui et alors ?

Et alors, tous les soirs, en rentrant à la maison, il dit : 
le Sarkozy, 
moi, j'en ai plein les couilles ! 

jeudi, 07 mai 2009

blague cochonne ????????

une petite blague envoyé par ma copine Trinity !

 

Dans un banquet, un prêtre (catholique) se retrouve à coté d'un imam (musulman). Voulant être serviable et sympathique, il se propose de servir son voisin qui accepte mais lui précise

- Je ne veux évidemment pas de viande de porc.
 Le prêtre s'en amuse et dit :
- Ben ça alors... Quelle drôle de religion que la vôtre qui vous interdit de goûter au cochon, c'est si bon !


L'Imam ne pipe mot. Mais au moment de se retirer, il va saluer l'homme d'église et lui demande :
- Pourriez-vous, s'il vous plaît, transmettre mes hommages à Madame votre épouse ?

Le prêtre en avale son dentier et précise, horrifié :

- Mais enfin, Monsieur l'Imam, vous savez-bien que la sainte église m'interdit de me marier et que, par conséquent, je n'ai pas d'épouse !
Et l'autre de régler le compte : 

 - Sans blague ? Quelle drôle de religion que la vôtre qui vous interdit de goûter à la femme, c'est si bon ! Et laissez-moi vous préciser que pour nous, même lorsqu'elle est cochonne, elle n'est pas interdite !

mardi, 21 avril 2009

une blagounette

comme c'est la journée des cadeaux envoyés par les blogopotes, une petite histoire drole que m'a envoyé Laurent !



Un fermier trouve son cheval malade. Il fait venir le vétérinaire.

Ce dernier lui dit que le cheval est infecté par un virus et qu'il va

prescrire un remède.


Si le remède n'a pas agi dans les trois jours, il faudra abattre le cheval
pour éviter d'infecter les autres animaux.

Le cochon de la ferme, qui a tout entendu, va trouver le cheval et lui dit:
« Fais un effort, lève-toi »
Mais le cheval est trop malade

Le deuxième jour, même chose, le cochon dit au cheval :
« Fais un effort, lève-toi »
Mais le cheval est encore trop malade.

Le troisième jour, le cochon dit :
« Fais un effort, lève-toi, sinon ils vont t'abattre aujourd'hui
Le remède n'a toujours pas fait d'effet, mais dans un dernier sursaut,grâce aux conseil du cochon, le cheval se redresse devant le fermier et le vétérinaire

le fermier tout content dis :
"pour fêter ça, on va tuer le cochon !"

moralité:
ne te mele jamais de ce qui ne te regarde pas !

lundi, 20 avril 2009

ah les enfants !!!

Une petite fille de 10 ans demande à sa maman :

-Quel âge as-tu, maman ?
- Cela ne se demande pas ma chérie, lui répond sa mère.
- Combien tu mesures, maman ?
- Cela n'est pas important ma chérie, reprend la mère.
- Maman, pourquoi toi et papa avez divorcé ? Redemande la petite fille.
- Cela ne te regarde pas ma chérie, dit la mère en terminant la discussion.

La petite fille demanda à sa meilleure copine pourquoi les adultes ne parlent pas de ces choses-là. Sa copine lui dit :
-C'est vraiment simple, toutes les réponses à nos questions sont sur leur permis de conduire.

Le lendemain la petite fille fouille dans le sac à mains de sa mère et trouve son permis de conduire.
Elle est ravie de voir que son amie disait vrai, toutes les réponses à ses questions s'y Trouvent !

Elle court alors voir sa mère et lui dit :
- Maman, je sais ton âge.
BR... grognement de la maman..
- Ah oui ? Et j'ai quel âge ?
- 36 ans. Et je sais combien tu mesures.
- Ah oui ? Combien ?
- 1 mètre 71. Et je sais aussi pourquoi toi et papa avez divorcé.
- Et bien cela m'étonnerait fort !
- Tu as eu un F en sexe... C'est vraiment pas une bonne note !!!!!

dimanche, 05 avril 2009

une bonne crèpe !

une petite histoire drole envoyé par une blogopote
bon dimanche !!!

bretonne 1 j.jpg

mardi, 03 mars 2009

une petite blague

Une histoire touchante d'amour ...

Gérard était étendu mourant dans son lit.
Soudain, il sentit l'odeur de ses biscuits aux pépites de chocolat favoris.
Il prit le peu de force qui lui restait pour se lever du lit.
Se tenant au mur, il se dirigea hors de la chambre à coucher. Et avec un plus grand effort, il descendit l'escalier en tenant la rampe avec ses deux mains.
En respirant péniblement, il se tint dans le cadre de porte regardant vers la cuisine.
S'il n'avait pas été à l'agonie, il se serait cru déjà rendu au ciel.
Là, dans la cuisine, sur la nappe, il y avait des centaines de ses biscuits favoris.

Était-ce le ciel ? Était-ce un acte héroïque de Claudine sa femme dévouée désirant qu'il quitte ce monde en homme heureux ?
Dans un ultime effort, il rampa vers la table.
Se soulevant péniblement avec ses mains tremblantes, il tenta de prendre un biscuit.

Soudainement, il reçut un coup de spatule sur le bout des doigts, que lui donna sa femme.


« Touche pas » dit-elle « c'est pour l'enterrement !!! »


ellle est horrrrrrrible !!